Sous le capot de Windows 8 (partie 3)

Microsoft et l’ETH de Zurich travaillent conjointement sur un projet d’OS massivement distribué et versatile.
Ce projet va bien au-delà de l’approche par composant MinWin de Windows 8.
Il s’agit d’un travail totalement expérimental et très avancé (sans égale, à ma connaissance, dans le monde du libre).

C’est OS n’a rien à avoir avec Singularity et son embranchement Midori.

Sous le capot de Windows 8 (partie 2)

Windows 8 va « peut-être » embarquer des principes de fonctionnement lié à Singularity.

Sous le capot de Windows 8 (partie 1)

Windows 8 repose sur les fondations de Windows 7 mais raffine encore l’approche MinWin de Microsoft.

Qu’est-ce que MinWin ?
MinWin est une version allégé du Core OS (noyau) de Windows. MinWin est déjà présent dans Vista SP1 et vise à se débarrasser des dépendances dans le noyau.

Windows 8 un futur brillant ?

Je ne sais pas vous mais je m’intéresse énormément à Windows 8 (je préfère largement le monde Windows à Mac OS et je préfère encore le monde iOS à Windows Phone 7).

Que savons-nous avant la BUILD de septembre 2011 (je n’aime pas trop parler actualité ici mais je vais traitre dans la suite de cet article d’éléments techniques connus).

NAS un espace de stockage et de partage réseau sécurisé (Partie 2)

UN NAS PARTAGE LES DONNEES

Dans un précédent billet, je traitais de la mise en œuvre du NAS. Je parle ici de l’accès aux données du NAS.

Je vous expliquais que le NAS est un espace de stockage par agrégation de disque. Sur cet agrégat, il faut créer des « partage ». C’est à dire des dossiers spécialisés: photo, musique, livre, document …

Il est possible de partager les données du NAS par différent moyens.

NAS un espace de stockage et de partage réseau sécurisé (Partie 1)

Le NAS constitue à mon sens le centre névralgique de la maison connectée.
Il contient les données (document ou multimédia), en assure le partage (dans et hors du domicile) et la pérennité (au moyen du RAID).

Je me pencherais plus précisément sur les NAS Synology. Non je n’ai pas d’action de cette marque (lol). Ce sont à mon sens les NAS les plus évolués et les plus intégrés du marché grand public. Ils sont simples a mettre en œuvre. Très robuste. Simple à entretenir (une fois paramétré … et mis à part les mises à jour du système d’exploitation ; il n’y a rien à faire).
Je me centrerais plus sur le modèle 411+ dont je suis équipé (à me frais évidemment). Il y a d’autres modèles chez Synology dont le fabuleux 1511+ de 5 baies auquel on peut adjoindre 2 extendeurs de 5 baies pour monter à 15 baies. Il y a aussi l’extrême 2411+ de 24 baies (mais nous ne sommes plus dans le cadre personnel ou TPE/PPME)

Les bornes AirPort Express & Airplay

Désormais dotée de la connectivité 802.11n ultra-rapide, la très abordable Borne d’Accès AirPort Express est suffisamment puissante pour gérer un réseau Wi-Fi à domicile et assez compacte pour vous suivre partout

Voilà ce que nous dit Apple sur cette petite merveille de borne Wi-Fi.
En préliminaire et pour les esprits chagrin, oui … la borne AirPort Express (ou Extreme) n’est pas configurable à l’extrême comme un routeur Netgear ou équivalent.

Comment fonctionne iCloud ?

Avec toutes les betas de iOS 5 et d’iTunes 10.5, on en sait un peu plus sur iCloud qui comme son nom l’indique n’est pas un Cloud Service mais un iCloud à la sauce Apple.

Les Cloud c’est quoi ?
C’est une notion très vaste que je découperais en deux grandes familles.
Le Cloud Storage qui est  la capacité à stocker de façon élastique des données dont le support physique peut être décentralisé. Il n’y a en fait que quelques offres qui correspondent à cette définition: Amazon S3, Microsoft Azur et IBM Cloud (et Apple ne s’y trompe pas puisque pour iCloud il utilise les services S3 et Azure).
Le Cloud Computing ou Grid qui est la capacité là encore élastique de calcul et ou de virtualisation (les fournisseurs sont les mêmes que pour le Cloud Storage).

Un exemple, quand vous utiliser le célèbre DropxBox (un outil qui synchronise un de vos répertoires dans le Cloud et le synchronise avec d’autre machine) en fait vous utilisez Amazon S3 et un programme fait maison de synchronisation par DropxBox.

Subsonic & iSub: un Cloud musical personnel (partie 2)

Il faut d’abord installer Subsonic sur un ordinateur. Il existe aussi une méthode pour l’installer directement sur le Synology en ligne de commande (voir ici). Je ne trouve pas l’ensemble très stable. Ayant un serveur personnel à la maison, je privilégie ce mode d’installation (Windows Server 2008 R2, IIS, Subsonic & Active Directory pour identifier mes utilisateurs avec un Single Sign On)

L’installation de Subsonic se fait sans difficultés. Il faut s’identifier sur une page web (dans mon cas, je dois créer les entrées DNS sur mon server pour avoir un accès externe/interne unifié donc avec la même URL que je sois dans ou hors de mon LAN).