Comment fonctionne iCloud ?

Page 1 Page 2 Page 3

Avec toutes les betas de iOS 5 et d’iTunes 10.5, on en sait un peu plus sur iCloud qui comme son nom l’indique n’est pas un Cloud Service mais un iCloud à la sauce Apple.

Les Cloud c’est quoi ?
C’est une notion très vaste que je découperais en deux grandes familles.
Le Cloud Storage qui est  la capacité à stocker de façon élastique des données dont le support physique peut être décentralisé. Il n’y a en fait que quelques offres qui correspondent à cette définition: Amazon S3, Microsoft Azur et IBM Cloud (et Apple ne s’y trompe pas puisque pour iCloud il utilise les services S3 et Azure).
Le Cloud Computing ou Grid qui est la capacité là encore élastique de calcul et ou de virtualisation (les fournisseurs sont les mêmes que pour le Cloud Storage).

Un exemple, quand vous utiliser le célèbre DropxBox (un outil qui synchronise un de vos répertoires dans le Cloud et le synchronise avec d’autre machine) en fait vous utilisez Amazon S3 et un programme fait maison de synchronisation par DropxBox.

Mais alors iCloud c’est quoi ?
iCloud est à multiple facette. C’est un aiguilleur et une mémoire déportée.
Je vais tenter de décrire fonction par fonction ce que fait iCloud :

 

  • Backup des iBidules : dans ce cas de figure, on est en face d’un vrai service de Cloud Storage de la configuration (de l’intimité même) d’un iDevice. Tout n’est pas sauvegardé. Seuls les fichiers de configuration le sont. Il s’agit des bases de données (SMS, paramétrage, etc…).
    Nouveauté dans la beta 7 d’iOS 5, il est désormais possible d’inclure les documents d’application (par exemple les documents de pages ou notes).
    Il ne faut pas s’y tromper. Les mots de passe et les paramètres d’applications sont bien sauvegardés dans l’espace gratuit de 5 giga d’iCloud.
  • Backup PIM: alors le PIM ce sont les contacts, rendez-vous, notes, tâches. Les PIM+ ajoute les mails. Dans ce cas, iCloud est en fait un serveur Exchange (ou en en tout cas un conduit activesync) qui mene vers un serveur de messagerie. Rien de bien nouveau puisque ce type de solution existe depuis 2001 (à titre perso, j’ai chez moi un Exchange 2010 MSDN avec 1 BAL de test en synchro avec tous mes iDevices, mes PC, mon MacBook Air)

    Page 1 Page 2 Page 3

    Pages:  1   2   3