Subsonic & iSub: un Cloud musical personnel (partie 2)

Il faut d’abord installer Subsonic sur un ordinateur. Il existe aussi une méthode pour l’installer directement sur le Synology en ligne de commande (voir ici). Je ne trouve pas l’ensemble très stable. Ayant un serveur personnel à la maison, je privilégie ce mode d’installation (Windows Server 2008 R2, IIS, Subsonic & Active Directory pour identifier mes utilisateurs avec un Single Sign On)

L’installation de Subsonic se fait sans difficultés. Il faut s’identifier sur une page web (dans mon cas, je dois créer les entrées DNS sur mon server pour avoir un accès externe/interne unifié donc avec la même URL que je sois dans ou hors de mon LAN).

Vous verrez ceci :

 

Il suffit de maintenant paramétrer Subsonic pour qu’il « tape » sur la bibliothèque média (audio ET vidéo … même si pour la vidéo, étant sous iOS, je privilégie Air Video qui est une merveille pour regarder des vidéos en streaming et ré-encodées à la volé dans et hors du LAN).
Il faut ensuite paramétrer des utilisateurs (oui on ne laisse pas sa bibliothèque média ouvert au quatre vents).

Il devient possible de s’identifier sur son serveur (y compris de l’extérieur sinon … aucun intérêt) pour écouter sa propre musique dans un navigateur web. Le gros avantage, c’est qu’il n’y a rien à uploader chez Google, Amazon ou autre. Subsonic est suffisamment bien fait pour vous fournir si besoin est une url d’accès à votre serveur à l’instar de ce que peut proposer DynDNS.

Moyennant quelques sous sous (10$), il est possible d’acquérir un code de déblocage des API externe. Ceci est indispensable pour iSub.

Une fois fait … installation de l’application via l’AppStore. Vous entrez l’url de votre serveur (éventuellement le port), login, password …. Et là miracle, votre bibliothèque audio est dans votre iPhone ou iPad.

 

 

iSub se démarque d’autres solution parce qu’il :

–          Permet de gérer un cache intelligent qui s’adapte à votre connexion (wifi ou 3g)

–          Il est même possible de choisir de cacher dans la mémoire iOS ou Android des morceaux pour les écouter là où il n’y a pas de connexion (par exemple l’avion). Le tout sans passer par iTunes.

–          Cache intelligent (en Wifi iSub télécharge les morceaux suivant d’un album pour les délivrer immédiatement)

–          Subsonic ré-encode à la volée les morceaux (soit pour économiser de la bande passante – en 3g pour mois les morceaux sont en 128kbit ; en Wifi à leur bitrate d’origine ce qui veut dire parfois 256 kbit – soit pour des raisons de compatibilité – par exemple avec le codec Flac)

Voila la solution « luxe » de « Cloud » musical personnel !

(fin de ce billet en 2 parties)